Partager sur:

Positionner la Côte d’Ivoire dans les quinze années à venir dans le top des nations de football, tel est l’objectif du projet C-Jeune qui a démarré ce samedi 22 juin 2019 au Centre Technique National de Football de Bingerville. Au lancement de cette compétition mixte (fille et garçon) réservée aux jeunes de moins de 8 ans, plus de 800 joueurs étaient au rendez-vous pour leur premier essai en présence de M. Anelome Yannick, représentant du Ministre des Sports et de M. Dehoulé Omer, 3è vice-président, qui agissait au nom de la Fédération Ivoirienne de Football.

 Pour ce top départ, ces jeunes (-30 kg) ont eu du plaisir à jouer. Quatre contre quatre sans gardiens de but, sur des 10 terrains réduits (18/12), ils ont joué 12 minutes pour chacun des matches.

La mise en oeuvre opérationnelle des compétitions cible 1.000 à 2.400 équipes pour une audience globale estimée à 2.500.000 licenciés. 

C-Jeune est un projet scientifique et révolutionnaire qui devrait permettre à la FIF d’avoir le plus grand chiffre de licenciés et de constituer une base de données pour toute statistique.

«Nous avons été impressionnés par le travail effectué par Jean Marc Guillou au Mali. Sans oublier que nous avons été éliminés par nos propres enfants du Mali lors du CHAN « Rwanda 2016 ». Nous avons réfléchi. Et après plusieurs réunions, le projet a pris forme. Donc aujourd’hui, c’est un grand jour pour nous de voir la compétition débuter… C’est un projet qui permettra à la Côte d’Ivoire de se positionner dans les 15 années à venir dans la short-list des meilleurs nations de football», s’est félicité M. Dehoulé Omer.

A cela, le représentant du Ministre des Sports, M. Anelome Yannick a dit des mots d’encouragement aux jeunes et a félicité les parents des joueurs.  

Après les 13 communes d’Abidjan et environ, Jean Marc Guillou et son équipe attaqueront l’intérieur du pays « pour couvrir à l’horizon 2030 (10 ans après) tout le territoire national et toucher le plus grand nombre de jeunes.

TIEMELE Ives

I.T.