Partager sur:

Cette huitième confrontation entre les Éléphants et les Fennecs d'Algérie, ressemble en tout à celle de la CAN 2015 qui s'est soldée par une victoire des Éléphants (3-1). Celle de ce jeudi aura-t-elle le même résultat ? Revanche ou confirmation ?

Malgré leur bon et beau parcours dans cette CAN, quatre victoires en autant de sorties avec neuf buts marqués et aucun encaissé, l'Algérie, le grand favori de ces 1/8ès de finale, n'oublie son passé ressent.

« La Côte d'Ivoire reste une grande équipe même si elle n'a pas encore montré toutes ses qualités dans cette compétition. En 2015, nous avons réalisé un parcours pareil en éliminant le Sénégal au premier tour mais la Côte d'Ivoire nous avait battu (3-1) en quarts de finale à la surprise générale. Il faut donc faire attention. Néanmoins je reste convaincu que cette année est la nôtre et nous prendrons notre revanche », prévient un journaliste algérien rencontré à l'entraînement des Éléphants.

Du côté des Ivoiriens, le discours est différent. « Ça va être un beau match, un autre match, une autre vérité. Il faudra beaucoup de détermination pour gagner », a confié Max Gradel, à la conférence de presse tenue ce mercredi 10 juillet 2019.

C'est clair, cette opposition revêt un caractère particulier et une autre saveur. Les Fennecs viendront avec leurs arguments et leurs qualités qui ont fait d'eux la meilleure équipe de la phase de poule. Et leur entraîneur Djamel Belmadi est le meilleur de cette même phase.

Reste à confirmer tout cela face à une équipe ivoirienne qui joue encore avec le frein à main mais très efficace en attaque.

Revanche ou confirmation ? Rendez-vous au soir du 11 juillet au stadium de Suez.

Roger DEDI

I.T.