Partager sur:

Opposé à la formation du CR Belouizdad d’Algérie en match comptant pour la phase aller des barrages, ce dimanche 8 avril 2018 à Abidjan, l’Asec Mimosas a fait l’essentiel (1-0). Un succès rendu possible par le togolais Agbegniadan Komlan (56è) sur un corner de Samaké Gaoussou. Les Mimos facilitent ainsi leur voyage en Algérie, le 17 avril prochain à 16H GMT.

Reversés en Coupe de la Confédération après l’élimination en Ligue des champions, les Mimos débutent bien. Ils se sont même donnés des chances d’attendre la phase de groupe en assurant à la phase aller. Une courte victoire mais qui a l’avantage de permettre au club jaune et noir de prendre une ascendance sur l’adversaire. Comme ils l’ont montré en première période.

Un temps fort pour les Mimos devant un adversaire qui procède par la contre-offensive. Si toutes les velléités algériennes sont restées sans succès, il en sera pareil pour le club jaune et noir.  

Toutes les occasions offensives créent par Coulibaly Zana, Badié Gbagnon Yao Kouamé Alphonse ne trouveront pas de réponses jusqu’à la pause.

Il fallait attendre la seconde période pour voir l’Asec Mimosas être récompensé. Sur un corner à la 56è minute, bien exécuté par Samaké Gaoussou, le togolais des Mimos est bien à l’affut pour reprendre le ballon dans les filets.

Très attendu, le buteur maison des Mimos est resté muet. Amed Touré n’a pas suffisamment été alimenté. Coupure de communication entre le meilleur buteur de l’Asec et ses partenaires. Les Algériens avaient bien compris qu’il fallait fermer les portes à ce joueur.

La solution était donc aux mains de Yao Kouamé Alphonse. Mais ce dernier portait trop longtemps le ballon et se faisait subtiliser le cuir à chaque fois. Alors que ces partenaires attendaient dans les intervalles.

Une répétition constatée qui n’a pas véritablement fait l’affaire de l’entraineur de l’Asec Mimosas, Amani Yao César Lambert. Un sentiment voilé par le technicien des jaune et noir en conférence de presse d’après match. « Je suis satisfait du résultat. L’essentiel était de marquer sans encaisser. Nous avons mené 1-0. Nous allons attendre la manche retour. Jusque-là, nous avions montré que nous savons voyager », at-il affirmé.

Dans le camp de l’adversaire, c’est la déception mais le coach Rachid Taoussi croit à un renversement de la situation en Algérie. « La deuxième mi-temps sera chez nous, dans les conditions, dans nos conditions, sur notre terrain avec notre public. Et notre public va nos booster et ce sera plus dynamique… »

Le décor de la victoire des clubs ivoiriens à domicile a été planté par les Guêpes du WAC qui ont défait la formation de Deportivo de la Guinée-Equatoriale (2-0), ce samedi.

Les représentants ivoiriens sont ainsi bien partis. Il ne reste qu’à bien tenir dans ces 90 dernières minutes pour voir s’ouvrir les portes de la phase de poule.

 IT

I.T.