Partager sur:

La politique de formation et développement du football ivoirien était au menu d’une journée de réflexion qui a regroupé le premier vice-président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), président de la Commission Technique et de Developpement et les membres de la Direction Technique Nationale, ce jeudi 31 octobre 2019 au Centre Technique National de Football de Bingerville.

Si cette rencontre a permis de recadrer et réorienter la politique de formation et de développement du football ivoirien, elle a également enregistré la nomination de nouveaux Encadreurs techniques et Conseillers sportifs au sein de la DTN. Ces derniers ayant pour mission d’apporter une plus-value afin que le football ivoirien soit à tous les rendez-vous et que nos sélections nationales soient championnes dans leurs différentes catégories.  

Il s’agit de Monguehi Guehi, Kader Kéita, Soro Jean, Youssouf Fofana, ces anciens internationaux, qui viennent rejoindre Kassi Kadio Lucien, Oumar Ben Salah, Abdoulaye Traoré, Beugré Yago en qualité d’Encadreurs Techniques.

Le poste de Conseillers Sportifs est revenu à Ibrahim Bakayoko et Zokora Didier, également ex-internationaux ivoiriens.

M. Sory Diabaté, premier vice-président qui conduisait la rencontre a longuement abordé la nouvelle réorientation de la DTN qui devrait à long terme permettre à la Côte d’Ivoire de travailler sur les générations à venir et de se porter sur les Jeux Olympiques 2024 et le Mondial 2026.

«  Il s’agit de mettre au travail tous les collaborateurs de la Direction Technique Nationale, d’organiser leur travail au quotidien, de leur présenter la vision de la Fédération en ce qui concerne le développement et de leur donner des outils pour qu’ils puissent atteindre les objectifs que nous nous sommes assignés. Nous devons toujours réfléchir au développement du football ivoirien. Notre vision est de faire en sorte que dans les dix ans à venir, nous soyons la meilleure équipe en Afrique dans toutes les catégories…

Une grande nation de football, c’est celle qui est présente à tous les grands rendez-vous. Si nous n’arrivons pas à gagner des titres, il faut qu’on soit à toutes les phases finales et que nous puissions arriver au carré d’AS. Il en est de même pour le football féminin. Et nous voulons que tous ceux qui travaillent au quotidien à la DTN, œuvrent dans cette vision de la FIF », a fait savoir M. Sory Diabaté qui insiste sur la qualité des formateurs.

« On ne peut être champion quand on a de grands joueurs, des joueurs talentueux. Quand on a le talent, il faut avoir des formateurs de qualité pour avoir des joueurs de qualité. Il faut des gens qui suivent ces joueurs là, qui savent comment les conduire, comment les conseiller et comment les amener à la compétition. Si vous n’avez pas ce genre de formateurs, vous allez faire de l’improvisation et vous n’allez jamais arrivé au résultat. C’est pour cette raison que nous avons décidé de nous retrouver aujourd’hui pour recentrer et réorienter la politique de formation et de développement de notre football », a-t-il conclu.

Cette journée de reflexion a été aussi marquée par une visite du Centre Technique de Football de Bingerville (CTNF), guidée par M. Siaba Ervé, membre du Comité Exécutif et principal administreur du CTNF. 

TIEMELE Ives

I.T.