Partager sur:

Quelques jours après avoir bouclé sa série de formation des cadres que la Direction Technique Nationale de la Fédération Ivoirienne de Football s’est attaquée à la vulgarisation du football féminin. Pour le démarrage de ce projet, la DTN a porté son choix sur le Lycée Adama Sanogo dans la commune d’Abobo.

Cet établissement a accueilli l’équipe de la DTN conduite par M. Koné Tiègbè pour le festival de football dénommé "Festi-foot". Plus de 80 filles âgées de 12 à 14 ans étaient au rendez-vous pour cette initiation au football.

Et elles ont pris du plaisir à jouer au football. Si pour certaines, c’est la première fois, pour d’autres, il y avait une histoire à raconter. « C’est mon grand frère qui m’a appris à jouer au football. Je suis contente de pratiquer le football », a confié Koné Mariam en classe de 5è.

Koudougnon Adélaïde, membre de la DTN, responsable du football féminin, explique les objectifs de ce projet qui est attendu par plusieurs autres filles et plusieurs autres établissements. « On a constaté depuis un moment que le football féminin a commencé à régresser. La DTN s’est donc mise ensemble pour réfléchir au développement du football féminin.  Ainsi, la DTN a initié un programme dans les écoles. Et l’établissement Adama Sanogo nous a reçu aujourd’hui. Nous avons fait un plateau qui nous permis de constater que le besoin existe réellement. Nous avons également découvert des filles qui ont du talent. Nous allons poursuivre cette activité pour promouvoir et inciter toutes écoles à faire pareil. A travers ce projet, la DTN veut susciter l’engouement et la création des équipes sur l’ensemble du territoire national ».

Huit jeux de chasuble et deux ballons ont été remis aux responsables de l’établissement afin de poursuivre le travail entamé par la DTN.   

Après Adama Sanogo, la DTN mettra le cap sur Bonoua, ce week-end.

Ives TIEMELE

I.T.