Partager sur:

La sélection nationale des juniors de Côte d’Ivoire a obtenu son billet pour la finale des 8èmes jeux de la Francophonie en battant en demi-finale son homologue du Mali, ce vendredi 28 juillet 2017 au stade Félix Houphouët-Boigny. Un succès qui a été possible grâce à Diaby Souleymane (24è) et Aké Loba (77è) sur penalty. L’unique réalisation malienne est de Mohamed Camara (45è+7 min).

Quatrième aux derniers Jeux de la Francophonie « Nice 2013 », les Eléphanteaux ont rehaussé leur niveau. En arrachant une place pour la finale prévue ce dimanche à 15H au stade Félix Houphouët-Boigny, les Ivoiriens sont rassurés d’obtenir au moins une médaille. Une performance réalisée grâce à la détermination de nos pachydermes.

Tout est parti sur un corner à l’avantage des Ivoiriens à la 24è. La remise est parfaite entre Willy Braciano et Diaby Souleymane qui finit l’action dans les buts maliens. Dans un angle fermé, le latéral gauche de l’AS Denguelé force le passage du ballon sur une lourde frappe qui prenait à défaut Koita Youssouf, le gardien de but malien.

Nos pachydermes étaient dans un temps fort, quand survient un cafouillage orchestré par le banc malien (38è). Le Directeur de jeu, Daouda Gomno fait expulser un des encadreurs. Cela prend quelques minutes. Ce qui n’est pas à l’avantage des Ivoiriens qui cédaient désormais l’initiative du jeu à l’adversaire.

On joue les sept minutes de temps additionnel, quand le capitaine malien, Mohamed Camara fait un travail exceptionnel dans le milieu du terrain avant d’ouvrir le feu sur El Hadje Danté, le gardien de but ivoirien (1-1). Moins attentif sur l’action, il se faisait prendre sur un petit rebond et constate les dégâts. Les Maliens reviennent évidemment dans le match en seconde période. Psychologiquement, ces joueurs maliens, avec de l’expérience et du métier dans les pieds, sont parvenus à renverser la tendance.

Côté ivoirien, on peine par manque de rigueur dans les derniers gestes. Dans la bataille défensive contre l’attaquant ivoirien, Kassi Thierry, Sako Salia commet une faute de main. Daouda Gomno, l’Arbitre nigérien indiquait le point de penalty. Aké Loba, le proposé au tir, donnait l’avantage aux Ivoiriens (2-1, 77è).

L’irritation était à son comble. L’Arbitre expulse Jiddou Abdou.  Impossible aux Maliens de parvenir à l’égalisation jusqu’à la fin de la rencontre. Les Eléphanteaux se qualifient ainsi pour la finale qui aura lieu, ce dimanche à 15H au stade Felix Houphouët-Boigny. Les Ivoiriens seront face aux Marocains, vainqueurs de la RD Congo (1-0).

Ives TIEMELE 

 

I.T.