Partager sur:

C’est exactement à 6h52, heure locale 4h52 GMT, que le Airbus A319 de la compagnie nationale Air Côte-d’ivoire a foulé le sol de l’aéroport international de Maputo. Sous un ciel grisonnant, un soleil qui pointe à l’horizon et une température de 19 degré. Une fraîcheur apaisante qui présage d’un beau temps pour un match de football.

Patrice Beaumelle et ses poulains qui ont mis du temps pour remplir les formalités d’usage à l’aéroport sont restés focus sur leur objectif qui est de revenir de l’expédition mozambicaine avec le maximum de points.

Après l’aéroport, le cortège des Éléphants s’est dirigé vers leur hôtel. Une bâtisse imposante au centre ville à quelques encablures du palais de la présidence de la république.Un endroit calme et paisible où Serey Dié, Max Alain Gradel et leurs coéquipiers prépareront le match.

En dehors des joueurs évoluants en Angleterre, Éric Bailly, Willy Boli, Sery Jean-Michael, Maxwel Cornet (arrivés dans la nuit de mardi) et Serges Aurier (arrivé mercredi en début de soirée), tous les autres convoqués et les renforts sont du voyage.

Un groupe composé de jeunes et d’anciens prêt pour mouiller le maillot. Il ne pouvait en être autrement car l’aventure de Qatar 2022, commence par le Mozambique et pour être à ce grand rendez-vous du football mondial il faudra s’imposer à Maputo.

RD

FIF