Partager sur:

La sélection nationale U20 ne sera pas présente au tournoi UFOA-B qui aura lieu au Togo, du 6 au 16 décembre 2018. Pour des raisons financières, l’instance fédérale a opéré par priorité en mettant les moyens à la disposition de l’équipe de Beach Soccer qui va disputer la CAN en décembre en Egypte.  

 

La Côte d’Ivoire ne sera pas présente au tournoi UFOA-B à Lomé. Qu’est ce qui explique ce retrait de dernière minute ?

La Côte d’Ivoire participe à tous les tournois organisés par la FIFA, la CAF et au niveau sous régional, les tournois organisés par l’UFOA zone B. Il est même arrivé que la Côte d’Ivoire a suppléé un désistement de dernière minute, récemment au tournoi des U20 de la zone UFOA-A qui s’est déroulé au Liberia.  Aujourd’hui, nous avons à faire un choix. Entre la CAN de Beach Soccer qui va se jouer en décembre 2018 en Egypte, le tournoi de l’UFOA-B et le TIDA qui se joue en ce moment même à Abidjan, la Fédération a préféré financer la participation de notre sélection à la CAN de Beach Soccer. Toutes ces compétitions sont financées en grande partie par la Fédération. C’est pratiquement 77 millions de charge pour l’équipe de Beach Soccer qui s’en va. Pour le tournoi UFOA-B, c’est 25 millions de billets d’avion et 17 millions pour la prise en charge sur place. Etant donné que c’est la FIF qui finance, nous avons décidé de ne pas aller au tournoi UFOA et de partir à la CAN de Beach Soccer.

Ce que les Ivoiriens doivent retenir, c’est que l’Etat finance toutes les compétitions de l’équipe nationale A. Que ce soit la sélection locale, la sélection U20, la sélection U17, le Beach Soccer  et le football féminin, tout est à la charge de la Fédération et non de l’Etat. Et la FIF n’a pas d’entrée suffisante pour lui permettre de faire face à tous ces tournois-là. Nous avons donc opéré un choix. Celui de mettre les moyens à la disposition de l’équipe de Beach Soccer qui va en Egypte. Nous avons signifié ce choix aux responsables de l’UFOA-B. Nous leur avons dit que nous ne pouvons pas partir à Lomé.

La décision est prise. Mais elle est aussi diversement commentée sur les réseaux.

Les commentaires sont libres. La vérité, c’est ce que je viens de dire. Il y avait un choix à faire entre l’équipe nationale de Beach Soccer et le tournoi UFOA-B. Si tout était pris en compte par les organisateurs, il n’y avait pas de problème puisque l’équipe est prête. Elle s’est même entrainée.

Entretien réalisé par Ives TIEMELE

I.T.